Saturday, December 03, 2005

Tout sauf Bravo

Il faut croire que nous vivons en ce moment dans l'exaspération permanente :
Ainsi dans le post précédent, Killin'Will tape fort dans des faits spontanés. Mais là moi je réfléchis pas, je tape dans un problème qui dure depuis trop longtemps.
J'ai nommé Christine Bravo. Je sais ce que tu te dis, tu te dis que ce nom te parle, il te rappelle des mauvais souvenirs, tu te souviens des moments ou cette personne intervenait à la télévision et ou tu t'effondrais de honte, d'indignation. Mais tu te dis que ce ne sont pas seulement des souvenirs mais aussi des faits quotidiens. Tu te dis que tu le vis encore, chaque jour, quand tu regardes France 2 et quand ELLE est là. Avant tu te disais que Steevy avait instauré de nouvelles limites mais maintenant tu sais ce que sont les vraies limites, les plus redoutables, les plus violentes. C'est Christine.
Pour comprendre ce phénomène, j'ai mené une enquête. Pour mener cette entreprise de la meilleure façon, j'ai commencé par le commencement pour tenter de trouver les éléments qui ont mené la pauvre Christine a devenir "ainsi".
Tout d'abord le premier choc. Christine Bravo a commencé par être institutrice. J'espère pour les parents des enfants dont elles étaient leur institutrice qu'elle n'était pas encore "ainsi". De tout mon coeur. Rassurons nous, elle n'a été institutrice que 3ans. Entre temps, elle partira au Mexique vivre avec son fils, on regrettera néanmoins son retour. Dommage pour nous, tant mieux pour les mexicains, après tout. Après son retour, elle débutera dans la presse écrite notamment dans Libération dans une rubrique dédiée aux maitresses d'école.
Et puis vient ce jour, ce jour difficile ou elle recontrera Pascale Breugnot (productrice de télé). Cette Pascale dans sa bonté la plus totale conseillera vivement à Christine de faire de la télé. J'espère qu'elle s'en veut aujourd'hui. Et puis est venu les temps difficiles ; les premières émissions de Christine : Duo avec Frédéric Mitterand qui ne marchera pas. Puis Christophe Dechavanne la récuperera pour "Ciel mon mardi"(Christophe, on t'aime bien quand même, va.) Christine craque (merci) et quitte l'équipe.
Janvier 1990 : Christine sa première émission. Le début de la fin. "Mille Bravos" puis "Frou-Frou", s'enchainera "Chéri, j'ai un truc à te dire" et "J'ai un problème...". Après ses aventures à la télévision, elle rentre à la radio en 1996 aux cotés de Laurent Ruquier sur France Inter. Elle prendra une année sabatique en juillet 1996. C'était la meilleure année des années 90.
Seulement, elle frappe à nouveau en 1998 avec "Union Libre" sur France 2. Et après cette magnifique aventure réintègre l'équipe de Ruquier sur Europe puis sur France 2 dans "On a tout essayé".
Aujourd'hui, on peut la voir hélas régulièrement dans cette dernière émission.
Dans cette biographie, on peut rien voir de particulier qui a pu l'affecter et la changer en "ainsi". C'est peut-être le Mexique qui fait ça, sait on jamais. Enfin ce "ainsi" vous savez ce que c'est. Christine Bravo est tout sauf intelligente, c'est une bouffone comme on en trouve rarement, elle l'excelle dans la connerie. Rien qu'aux titres de ses émissions, on était déjà prévenus quand on lisait les programmes télés (Ex: Frou-Frou). La question que l'on peut se poser, c'est comment a t-elle pu réussir alors qu'elle ne sert concrètement à rien. Il suffit de regarder un "On a tout essayé" ou elle est présente ne serait-ce que 10minutes pour se poser des questions quant à sa réussite. Beaucoup ont envie, aujourd'hui, de la renvoyer au Mexique à coup de pied au cul mais soyons compatissants avec les mexicains. Il ne faut juste arrêter de lui donner une tribune en France; elle n'apporte rien à la télévision et encore moins à la France en général. C'est le genre d'exemple de femme qu'il faut plutôt cacher ou montrer pour que l'on sache ce que sont les erreurs, pour savoir ce que sont les gens cons. Oui, Christine est l'exemple même de la conne qui a réussi sans vraiment le vouloir. Elle a traversé les mailles du filet quand les producteurs étaient assoupis, quand ils étaient aveugles. Maintenant qu'elle leur a rendu la vue, ils s'en veulent tous autant que les autres. Désormais, c'est nous qui subissons.
Je vous rappelerais brièvement sa dernière intervention marquante : "Ce matin je me suis levé à 8h30, c'est la première fois depuis très très longtemps, mais c'est horrible comment font les gens pour se lever à cette heure là". Beaucoup pencherait pour un "sans commentaires". Seulement moi, je répondrais par un "Oui toi, tu es tellement conne que tu envisages même pas une seule seconde que des gens puissent bosser dur tout les jours en se levant tôt et c'est pour ça que toi en branlant rien, tu gagnes 10 000 € par émission. En plus tu dis constamment des conneries et c'est vraiment outrageant, conasse"
Voilà, c'est un peu dur comme réponse mais c'est ce qu'il faut. Et puis d'un coté, on est contents de savoir que c'est la dernière saison de Christine chez Ruquier, mais il faut encore attendre que la saison se finisse, c'est pour ça que aujourd'hui, j'ai craqué.

2 comments:

Killin' Will said...

Pareil.

I love 1987 said...

Parce que je suis totalement d'accord