Thursday, May 04, 2006

Dérrière ce tendre et doux parfum de fleurs sauvages, hume, ces effluves de vase.


Je le sais. Il est de bon ton de taper sur Sarkozy, de critiquer le gouvernement, et tout, et tout. C'est la mode.

Mais là, quand même. Trop c'est trop. Dans n'importe quelle autre démocratie, le gouvernement aurait changé. Mais non, en France, on s'accroche, le pouvoir ça fait bander.

Sous la monarchie Chirac, on se fout du peuple. Je dis monarchie, parce qu'il faut pas se leurrer, en France, il y a pas de contre-pouvoir. La gauche ? Non, non, j'ai oublié de préciser: un contre-pouvoir crédible. Un qui propose, un qui a des idées. Pas un contre-pouvoir qui se contente de s'opposer, et d'attendre.

Donc je disais monarchie. Tous les organes principaux de l'Etat sont dirigés par l'UMP, et plus précisement par des chiraquiens. Je passe sur la Présidence et le Gouvernement. A part ça, l'Assemblée Nationale est à majorité UMP (avant tout à majorité vieille), et son président, le brillant M.Debré est un chiraquien (chiraquiste devrais-je dire, tellement il essaie de fusionner). Le Sénat est à majorité UMP (avant tout il est à majorité très vieille), et son président, le jeune et dynamique M.Poncelet, n'est pas complètement étranger à M.Chirac. Puis, le Conseil Constitutionnel. Organe dont la prépondérance est méconnue. Son président est M.Mazeaud, un ami intime de M.Chirac.

Aujourd'hui en France, le pouvoir est confisqué par M.Chirac. Par ses proches. Des gens biens.

1 comment:

HI-FIVE said...

Je crois que tu fais passer un message. Un message qui sent bon la fraicheur. Un message clair.
Nicolas Sarkozy est moche.