Thursday, December 01, 2005

Parce que j'aime aime aussi les gros cons

Viens réfléchir, s'il te plait.

http://www.grioo.com/info5864.html

http://www.liberation.fr/page.php?Article=338471


Alors je le dis tout de suite. Stop. Halte. La connerie ça suffit.
Suite aux faits de violence urbaine, on a entendu beaucoup de choses. On a entendu des choses censées, des choses nulles, des choses fausses, des choses connes. Mais on a pas entendu de choses TRES connes. Maintenant c'est fait. Les nommés sont:
Alain Finkielkraut, et Hélène Carrère d'Encausse
Dis non à la drogue
Autant Finkielkraut dans son rôle de "j'aime pas grand chose et je critique tout" me faisait plutot rire, autant là dans son role de "je pète les plombs ou je suis finalement très con", il m'inquiète vraiment.
"Aujourd'hui l'équipe de France est Black Black Black ce qui fait ricaner toute l'Europe". C'est de lui, tu n'es pas obligé de rire.
Autre chose, un peu plus grave :
"Je suis né à Paris, mais je suis fils d'immigrants polonais. Mon père a été déporté de France. Ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz. Mon père est revenu d'Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine: ce qu'il a fait à mes parents était beaucoup plus violent que ce qu'il a fait aux Africains. Qu'a-t-il fait aux Africains? Il ne lui a fait que du bien." Comme Grioo.com, je n'ai pas besoin de faire de commentaires.
Old Hélène
Alors elle c'est magnifique. Elle a un sens de l'analyse fulgurant, un esprit synthétique affuté.
«Ces gens, ils viennent directement de leurs villages africains. Or la ville de Paris et les autres villes d'Europe, ce ne sont pas des villages africains. Par exemple, tout le monde s'étonne : pourquoi les enfants africains sont dans la rue et pas à l'école ? Pourquoi leurs parents ne peuvent pas acheter un appartement ? C'est clair, pourquoi : beaucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. Dans un appartement, il y a trois ou quatre femmes et 25 enfants. Ils sont tellement bondés que ce ne sont plus des appartements, mais Dieu sait quoi ! On comprend pourquoi ces enfants courent dans les rues.»
Je suis désolé, je vous ai mis la citation en entier, mais là je pouvais pas couper, parce que bon, après ya plus rien à dire. Elle a compris la crise des banlieues. C'est elle et personne d'autre. Elle EST la solution. Le problème des banlieues vient du fait que les africains sortent de leur brousse. J'y avais pas pensé, personne n'y avait pensé d'ailleurs. Je crois qu'il y a un mot : affligeant.
Bon voilà, comme quoi nos supposées élites intellectuelles sont quand même complètement en DEPHASAGE. Je vous renvoie à la lecture des deux articles proposés.
Aussi, le dernier Nouvel Obs, qui en parle. Il les défend vaguement, enfin bon....

No comments: